Affiche d'exposition
Affiche d'exposition "Ciel et Terre" GRATALOUP - Crédit photo musée GRATALOUP
Exposition
Payant
Peinture

CIEL ET TERRE GRATALOUP

-

MUSEE GRATALOUP - CENTRE D'ART CONTEMPORAIN
3 rue de l'église
78460 Chevreuse
France

Comment s'y rendre ?

Pour cette première exposition d’ouverture du musée GRATALOUP et à travers le thème du Ciel et de la Terre, l’artiste nous propose sa propre lecture du monde et de la nature, faite de matière, de sable et de métaux, mais aussi son approche de l’univers, où Ciel et Terre se confondent souvent.

 

Pour le peintre, la nature domine l’homme. Malgré ses efforts pour en devenir le maître, il ne demeure que cette petite silhouette, recouverte de feuille d’or, expression de sa propre essence, qui cherche un chemin au milieu d’une nature qui le dépasse où le protège, lorsqu’il arrive, parfois, à l’apprivoiser.

 

Cette nature, l’artiste se plaît à la regarder et à la réinventer sur ses toiles.

 

Le « Jardin des plantes », dans sa réalité chromatique, emmène le spectateur dans les mystères de son ciel nocturne.

 

Le petit « Élémentaux  de l’air » s’envole vers des contrées inconnues, faites de ciel ou de terre, noyées dans le bleu de l’espace qui les réunit.

 

Perdus entre Ciel et Terre, les « Dragonniers bleu et or » érigent leur calice de feuilles vers la voûte céleste.

 

Poussières d’étoiles dans l’univers,  les « Nébuleuses » nous emportent dans un infini où l’arbre or posé au milieu d’entre elles, nous rappelle l’existence d’une planète ici-bas appelée Terre.

 

Lorsque Ciel et Terre se confondent sous le soleil d’argent, c’est bien « En haut comme en bas » que se lit la compréhension du monde.

 

En dessous d’« Ève », les « Ailes de l’ange » déploient leurs ailes protectrices.

 

Au centre de la chapelle, seules notes de couleurs sur les cimaises, les « Fleurs d’Eden » étalent leurs pétales délicats autour du couple d’or, symbole de l’Amour Universel.

 

Sur la voûte du prieuré, au croisement des ogives, d’autres œuvres extraites de ces séries de toiles projettent leur reflet, offrant ainsi aux visiteurs un spectacle entre Ciel et Terre, sur un concerto pour violon de Philip Glass.