Sans titre, 1976, gouache sur papier, 120x40 cm x4
Courtesy Galerie Laure Roynette
Exposition
Gratuit
Dessin
Peinture

Corrections de Formats (1972-1984) Miloslav Moucha

-
Date et heure du vernissage
Jeudi 10 octobre, 2019, 18:00

Galerie Laure Roynette
20 rue de Thorigny
75003 Paris
France

D’après Fabrice Hergott, Miloslav Moucha s’est avancé sur son chemin dominé par l’obsession d’une chose unique : dégager l’essentiel, faire en sorte qu’une chose représentée existe, qu’elle ne soit pas seulement image, composition ou forme, ou contenu, mais qu’elle existe à part entière, avec les conditions de l’art qui sont celles d’une vie miraculeuse, sans chute, mais toute de parallélismes.

Miloslav Moucha explique, dans Note sur le rapport entre la forme et son contenu, que le contenu dicte la forme et la forme révèle le contenu.

Chaque discipline (la poésie, la musique, la peinture, la sculpture…) a ses limites et sa profondeur (infinie) propres. C’est pourquoi tous les arts opèrent en parallèle et se rejoignent dans l’infini, car leur but est le même.

Si le contenu qui dicte la forme provient des profondeurs de la première création, cette forme vous révèle l’intelligence de la vie.

Le peintre accepte d’abord le chahut des géométries et ainsi se trouve confronté à l’ordre de la division. D’un côté la reformulation, à l’intérieur du cadre, du lieu d’apparition: un rectangle, un dessin droit; de l’autre: un éclat de lignes courbes ou brisées, de spirales, de cercles, d’ovales indécis qui nous emmènent dans un mouvement de traversée. Icône et mobilité semblent s’opposer, s’exclure mais Moucha sait qu’il en est rien. 

Visite de l'exposition en photo
Voir l'exposition en vidéo