Lydia Ourahmane, Barzakh, Kunsthalle Basel, 2021, photo : Philipp Hänger
Exposition
Payant
Installation

Lydia Ourahmane | Barzakh Lydia Ourahmane

-

S.M.A.K.
jan hoetplein 1
9000 GENT
Belgique

Tarif plein
15 €
Tarif réduit
12 €

Les projets artistiques de Lydia Ourahmane (°1992, Saïda, Algérie) ont souvent pour point de départ des évènements survenus dans sa vie personnelle ou des objets chargés de tension en raison de leur signification sociale, politique ou économique. Ces objets servent de prétexte à une étude approfondie de la façon dont des histoires répétées de déplacement forcé et d’oppression coloniale s’inscrivent dans les vies, les structures et les corps individuels. Sa création proprement dite prend la forme de vidéos, de performances, de sculptures, de sons ou d’installations et revêt la plupart du temps un caractère très expérimental.



Barzakh désigne en arabe l’état intermédiaire entre la vie et la mort, le lieu où se cachent les esprits, mais aussi un endroit physique qui offre la protection. Pendant le confinement de 2020, Ourahmane a déménagé tout le contenu de son appartement d’Alger en Europe. Comme elle ne pouvait pas rentrer en Algérie à cause d’une résidence d’artiste en cours, elle a fait venir sa maison à elle sous la forme d’une installation présentant exactement la même superficie et le même agencement que son espace de vie initial. Dans l’exposition, les interventions de l’artiste et les circonstances particulières qui ont conduit à ces interventions transforment le mobilier en un environnement fragile extrêmement complexe, qui révèle ses significations d’une manière lente ou inattendue.