Barbara Wagner & Benjamin de Burca, FAZ QUE VAI (Set to go), 12’, 2015, Courtesy Fortes D’Aloia & Gabriel
Exposition
Gratuit
Installation
Photographie
Vidéo

MY BODY ≠ TA CHOSE Exposition collective

-
Date et heure du vernissage
Jeudi 5 septembre, 2019, 19:00

Maëlle Galerie
1-3 rue Ramponeau
75020 Paris
France

BARBARA WAGNER ET BENJAMÍN DE BURCA, JEAN-FRANÇOIS BOCLÉ CHRISTTO AND ANDREW, JUAN DOWNEY, PAULO NAZARETH

DESI SANTIAGO, SOSA

Commissariat Rolando J. Carmona

Le 2 octobre 1925, une femme noire illumine La Revue nègre au Théâtre des Champs-Élysées ; elle danse le Charleston, avec une jupe faite de bananes. Cette femme brillante, c’est Joséphine Baker. Ayant échappé au racisme américain, elle a très vite compris la dynamique du « bon sauvage ». À son arrivée à Paris, elle utilise son « corps intelligent » et s’auto-instrumentalise pour se libérer, développant une corporalité animale « naturelle », qui fait d’elle la première étoile noire en France. Si l’esclave Sawtche était placée dans une cage comme un objet de désir, Joséphine Baker devient volontairement un personnage curieux, digne d’une exposition universelle.

My body ≠ Ta chose est un projet où l’autre est intentionnellement réifié pour survivre à l’exotisme. Évoquant l’esprit de Joséphine Baker, l’exposition n’a pas vocation à dénoncer ou victimiser. Au contraire, l’intention est de mettre en lumière des dynamiques où le contrôle de l’autre est exercé à partir de sa propre corporalité. My body ≠ Ta chose montre une sorte de « servitude volontaire » où le freak est un piège au service de l’autre. Des œuvres où l’artiste se moque de l’archétype tropical-sauvage à travers ce symbole ≠ qui représente l’égalité et aussi la non-appartenance.

Visite de l'exposition en photo