menu
Eska Kayser
Eska Kayser

Eska Kayser

Tout l'œuvre sur papier (1960-2020) - fonds d'atelier

Très jeune, Eska Kayser aime dessiner à la plume, à l’encre de chine.

Dès le lycée, à Nancy, elle suit les cours de dessin, le soir, à l’École des Beaux-Arts, puis la fréquente deux ans en tant qu’étudiante ; se présente aux Beaux-Arts de Paris, section peinture, et en sort avec le Grand Prix de Rome, en 1963.
Parallèlement, elle suit des cours d’Histoire de l’Art à la Sorbonne ; fréquente avec bonheur musées et galeries parisiennes.

Figurative-libre, elle esquisse toujours un dessin préliminaire ; un petit truc, même sur un ticket de métro. "Ses sujets deviennent des signes, sobres et élégants. À travers eux se révèle une grande maitrise, un apprentissage accompli, tel qu'il se pratiquait encore en France, avant 1968." (Françoise Monnin)

Ses formes, économes et incisives, rejoignent volontiers celles de l'affiche ou du dessin de presse.

Ses images, nimbées de surréalisme, ne se livrent pas au premier coup d'œil ; elles demandent écoute et attention.

"J'ai, dit-elle, l'ambition d'avoir des formes vraiment à moi." Et, de fait, on ne sent aucune influence dans ce travail singulier.

Découvrir son histoire
Partager