Jan Kopp, Constellation ordinaire #11 (détail) 2022. Coproduction La Graineterie & Centre d’art 32bis, Tunis
Exposition
Gratuit
Installation

Après, la mer s'est évaporée Jan Kopp

-
Date et heure du vernissage
Samedi 9 avril, 2022, 17:00

La Graineterie
27 rue Gabriel Péri
78800 Houilles
France

Les œuvres de Jan Kopp nous donnent à voir un monde sur le fil, à l’équilibre précaire, empli de contradictions et chargé de tensions. Il y est question d’Histoire, « avec sa grande hache », comme l’écrivait Georges Pérec, mais aussi d’histoires plurielles, narratives, fictives, qui se pensent et se racontent au gré de notre imagination et de celles de nos enfants. La poésie apparaît ainsi dans les interstices et dans les mots, naïfs et spontanés, dans les images prétendument fixes mais toujours vacillantes et dans les objets dont la nature est sans nul doute équivoque. 

À La Graineterie, Jan Kopp propose au visiteur un cheminement dans ce qu’il nomme son « exposition-laboratoire ». Des œuvres existantes mais aussi de nouvelles installations seront montrées dans les espaces d’exposition du centre d’art, en dialogue avec l’architecture atypique et prégnante du lieu. La vidéo Géologies (2019) est un plan fixe sur des objets d’histoire issus de la collection du musée des Vans (Cévennes). Une voix grave, posée, énonce un discours qui se révèle être une analyse enfantine, non structurée et non rationnelle des objets qui sont à l’image. L’adulte, invisibilisé, apparaît comme le porte-parole de l’enfance et permet ainsi une réécriture de l’histoire par le biais de l’imagination et de la liberté créatrice, loin des livres d’histoire et des bancs de l’école. La psychanalyste et philosophe Anne Dufourmantelle définissait l’enfance comme « la perception immédiate du fiable et de l’équivoque, le pouvoir de recréation du langage, la capacité d’habiter le monde en n’importe lequel de ses points. »1

Jan Kopp habite le monde, pose des cadres pour mieux s’en extraire, détourne les objets du quotidien et révèle leurs propres motifs, inscrits en creux dans les matériaux utilisés. Les paysages sont industriels, urbains, lunaires ou à la jonction de deux mondes. Constellation ordinaire #11, (2022), spécialement réalisée pour la verrière de La Graineterie, offre un paysage en suspension, instable, fragile, presque vivant. Des éponges de mer plus ou moins imbibées d’eau sont suspendues à des fils. Elles se meuvent et vacillent, au contact de l’air, sujettes aux fluctuations atmosphériques et aux pérégrinations des visiteurs.

Marie Frampier, critique d’art 

1. DUFOURMANTELLE (Anne), Eloge du risque, « Editions Payot & Rivages », 2014, p.232.

avec le soutien du centre d'art le 32bis, Tunis