Courtesy de l'artiste, Galerie Mitterrand, Paris, 2022.
Photo: Grégory Copitet
Exposition
Gratuit
Peinture

CHIKOKOKO (Little Pleasures that Counts) Wallen Mapondera

-
Date et heure du vernissage
Jeudi 14 avril, 2022, 18:00

Galerie Mitterrand
79 rue du Temple
75003 Paris
France

Un poème de William Martin reflète l'idée du chikokoko :

« Ne demandez pas à vos enfants de s'évertuer à mener une vie extraordinaire.

Une telle ambition peut sembler admirable, mais c'est la voie de la folie.

Aidez-les plutôt à trouver l'étonnement et l'émerveillement de la vie ordinaire.

Montrez-leur la joie de goûter des tomates, des pommes et des poires.

Montrez-leur comment pleurer la mort des animaux de compagnie et des personnes.

Montrez-leur le plaisir infini que procure le contact d'une main.

Et faites en sorte que l'ordinaire prenne vie pour eux.

L'extraordinaire suivra. »

L'exposition Chikokoko (Petits plaisirs qui comptent) tire son nom d'un jeu appelé Pada. Un ensemble de huit rectangles et carrés est dessiné sur le sol, à la main sur du sable ou à la craie sur une dalle. Le joueur lance une petite pierre plate (mubhoga) dans la case la plus proche de lui. Il saute ensuite à cloche-pied sur chacune des cases du jeu, revient, récupère le mubhoga et le lance dans la case attenante. S'il ne parvient pas à l'atteindre c'est au tour du joueur suivant. Lorsqu'un joueur a effectué tout le parcours, il peut alors lancer le mubhoga les yeux bandés. Si le mubhoga atterrit dans l'une des cases, celle-ci prend le nom de chikokoko et devient la propriété du joueur, ses adversaires ne seront pas autorisés à y poser le pied. Tant qu'il réussit le joueur continue à lancer le mubhoga, en visant la case la plus proche, pour obtenir plus de zvikoko (pluriel de chikoko). Lorsqu'il joue, le joueur est autorisé à se tenir sur deux jambes ou même à s'asseoir s'il le souhaite. Le chikokoko devient la fierté des joueurs qui chantent des mots assommants quand ils s'y tiennent. Ces chants, pour certains seront un encouragement à jouer avec plus d'ardeur, pour d'autres, ils seront décourageants. C'est un mélange de travail acharné et de précision qui permet d'avoir un chikokoko. Le joueur qui aura le plus de chikokoko sera le vainqueur, puisqu'il deviendra de plus en plus difficile pour ses adversaires d'avoir des cases où poser le pied.

Visite de l'exposition en photo
Courtesy de l'artiste, Galerie Mitterrand, Paris, 2022. Photo: Grégory Copitet
Courtesy de l'artiste, Galerie Mitterrand, Paris, 2022. Photo: Grégory Copitet
Courtesy de l'artiste, Galerie Mitterrand, Paris, 2022. Photo: Grégory Copitet
Courtesy de l'artiste, Galerie Mitterrand, Paris, 2022. Photo: Grégory Copitet
Courtesy de l'artiste, Galerie Mitterrand, Paris, 2022. Photo: Grégory Copitet