AUTOPORTRAIT 10
160x120
2022
Techniques mixtes sur papier Velin d'Arches marouflé sur toile
Exposition
Gratuit
Peinture

NATURE HUMAINE DUGA

-

VINCENT BONDUELLE ART CONTEMPORAIN
177 BOULEVARD DE LA LIBERTÉ
59800 LILLE
France

Comment s'y rendre ?

DUGA - NATURE HUMAINE

Près d’une demie-décennie après leur toute première rencontre, l’artiste belge Duga et le galeriste Vincent Bonduelle proposent finalement un premier accrochage : “la discussion avec Vincent est entamée depuis cinq ans” confie l’artiste. “Pourtant, étonnamment, ce n’est qu’aujourd’hui qu’un premier solo show voit le jour.”

 

Étonnant ? Pas si sûr : “mon style est changeant, mon travail mute constamment. Aujourd’hui, mon geste est stabilisé autour d’une série d’œuvres multiples mais qui composent un tout, un ensemble, idéal pour une exposition.»

 

Baptisée “Nature Humaine” l’exposition de Duga contient des jalons solides ainsi que de nombreuses certitudes : “l’humain est au cœur de mon travail” insiste le peintre. “L’humain, sa nature, son essence profonde, sont les grands thèmes qui traversent mon travail.”

 

Autoportraits, personnages en désunion, en fusion, en errance, les incarnations de Duga explorent la complexité de l’état de nature humaine : “dans mon travail, je gratte, je creuse, j’explore le devenir humain. Il s’agit d’un geste d’introspection sans limite, ni fin, d’une recherche continue.”

 

Une recherche qui s’opère au coeur de l’atelier de l’artiste, lieu essentiel de création et d’expérimentation pour Duga : “à l’aube comme tard la nuit, mes pas m’amènent toujours à l’atelier. C’est ici, à l’occasion de séances qui peuvent durer dix minutes comme une nuit entière, que je me laisse aller. L’atelier est l’endroit où mon instinct s’exprime, librement.”

 

Huiles, peintures acryliques, crayons, bombes aérosol ou encres, le dévolu de l’artiste se jette sur toutes les techniques : “laisser les cordes de l’inconscient résonner, c’est ne s’interdire aucune technique» confie l’artiste. “L’exposition Nature Humaine contient cette multiplicité de techniques.” Avec une attention toute particulière donnée lors de cet accrochage, au support papier : “Beaucoup des œuvres qui composent cette exposition ont été créées sur des feuilles Velin d’Arches grand format, marouflées sur toile. J’aime la texture, comme l’extrême qualité de ces papiers.”

 

Au cœur de son atelier, Duga travaille ainsi ses papiers en continu : “ils sont jetés au sol, j’y interviens à l’horizontale, dans l’urgence. Cette vitesse d’exécution permet d’accéder de façon très directe aux émotions.”

 

L’artiste opère également par empreintes : “j’aime qu’une toile viennent en marquer une autre. Pour démarrer une œuvre, il m’arrive parfois d’esquisser un trait au noir, qui vient alors être couvert par une autre toile. Cette empreinte me permet ainsi d’avancer librement dans l’instinctif. C’est une belle façon pour moi de convier le hasard dès la naissance d’une toile.”

 

D’instinct, de hasard et d’empreintes il en est question dans cette exposition Nature Humaine.

 

Théophile Pillault Journaliste, auteur