© Zahara Gómez
Exposition
Payant
Collage
Installation
Photographie

Trésors - L'Amérique latine, ossuaire des disparitions forcées Zahara Gómez

-

La Cité Miroir
Place Xavier Neujean, 22
4000 Liège
Belgique

Tarif plein
1 €

En Amérique latine, la disparition forcée de personnes est utilisée en tant que système répressif depuis les années 1960. Ces disparitions s’apparentent au crime parfait : pas de victime, donc pas de coupable ni de délit.

 

L’artiste-photographe Zahara Gómez en a fait le sujet de recherche de sa pratique artistique. Elle accompagne des collectifs de femmes (mères, épouses, sœurs, filles) qui ont décidé de parcourir des territoires immenses où ont été localisées des fosses communes. Le but ? Retrouver leurs “trésors”, ces ossements qui peuvent être identifiés et restitués aux familles, afin qu'elles puissent entamer leur processus de deuil.

 

Photo de Zahara Gómez

 

Sur base d’archives, de témoignages et de photographies, Zahara Gómez cherche depuis plusieurs années à tracer une carte des disparitions forcées en Argentine, au Guatemala et en Colombie. Un travail qui se poursuit au Chili et au Mexique. Dans ce dernier pays, la disparition forcée n’est pas apparue dans un contexte de dictature ou de guerre civile, mais résulte d’une politique étatique défaillante contre le trafic de drogue, qui a entraîné à ce jour entre 50 000 et 100 000 disparitions.

 

L’artiste capte aussi la solidarité et l’amour portés aux disparus, notamment dans la série de photographies Recetario para la memoria : mères, épouses, sœurs ont préparé le menu favori de leur disparu. Les tacos pour José, les gorditas pour Gilberto, le pozole pour Camilo. Des plats immortalisés dans un livre de recettes, vendu au profit d’un collectif de familles de disparus.