Vendredi 24 Avril 2020 12:00 Europe/Paris | Actualisé : 24 Avril 2020 16:26

Le photographe Gilbert Garcin est mort

Le photographe Gilbert Garcin est mort
Né en 1929 à la Ciotat, le photographe Gilbert Garcin est mort le 17 avril 2020 à l'âge de 90 ans. Son univers, à mi-chemin entre ceux de Magritte et de Jacques Tati, interroge l'existence humaine dans des compositions où percent toujours l'absurde et l'humour noir. Gilbert Garcin, allias Monsieur G., a désormais rejoint les étoiles.
Dans un contexte où plus de la moitié de la population mondiale est aujourd'hui confinée, la disparition de Gilbert Garcin aurait pu passer inaperçue. Il aura fallu un message de sa petite fille via Facebook pour que nous apprenions la nouvelle et décidions de rendre hommage à cet immense photographe.

La photographie à l'âge de la retraite 
Lorsque l'on interrogeait Gilbert Garcin sur la manière dont il aurait envisagé sa retraite, c'est plutôt une canne à pêche à la main qu'il se serait vu. Né en 1929 à la Ciotat, on ne lui connaissait pas de prédispositions artistiques particulières. C'est à peine s'il avait pratiqué la photographie et réalisé quelques prises de vues familiales. Derrière un physique apparent de Monsieur tout-le-monde, l'Art semble avoir guetté et attendu son heure : Gilbert Garcin avait ainsi passé sa vie à la tête d'un magasin marseillais de luminaires. Il aura donc fallu la retraite et un concours amateur de photographie pour qu'un autre Gilbert Garcin se réveille. Un stage chez Pascal Dolémieux et il fut bientôt prêt exploiter un fonds d'images qu'il avait accumulées au fond de ce qu'il appelait "son grenier personnel."  Les expositions s'enchaînèrent à grande vitesse, des petits centres d'art aux grands rendez-vous de la photographie, avec une magnifique rétrospective aux Rencontres d'Arles en 2013. Au total, un corpus artistique de plus de 300 pièces où l'absurde et la poésie y sont érigées en signature photographique.

Monsieur G. l'autofiction de l'absurde
Regarder l'oeuvre de Gilbert Garcin c'est apercevoir Monsieur G., avatar du photographe, habiter des saynètes totalement surréalistes et absurdes : Monsieur G en équilibre sur un fil, Monsieur G assis sur le bord d'un oursin ouvert, Monsieur G en train de porter un nuage ou encore Monsieur. G regardant sa carte d'identité. Un personnage constant dans l'apparence, toujours habillé d'un pardessus sombre et d'un chapeau.
Réalisées dans un petit théâtre qu'il bricole en secret dans son atelier, ses oeuvres sont chargées d'une véritable force poétique et de vrais questionnements sur la vie, l'amour et l'univers. 

L'étoile de Gilbert Garcin est aujourd'hui allumée dans le ciel, au panthéon des grands photographes en noir et blanc.
 
Le Charme de l’au-delà », de Gilbert Garcin.
Identité, Gilbert Garcin.
Vendredi 24 Avril 2020 12:00 Europe/Paris | Actualisé : 24 Avril 2020 16:26