Art académique

L’art académique est aussi appelé, par extension, art « pompier ». En vogue au milieu du XIXe siècle, en pleine émergence de l’idée de Nation, l’Art académique se remarque par la prédominance de la peinture d’Histoire : un thème capable d’éveiller et de forger les mythologies nationales. L’expansionnisme européen se nourrit également des rêves du voyage en Orient, nous livrant quelques-unes des plus belles oeuvres du genre. L'anatomie, la géométrie, la perspective, la nature et la peinture d'après modèle vivant constituent les fondements d’un art qui va s’étioler puis disparaître avec l’arrivée des impressionnistes.

Artistes associés: 

Lawrence Alma-Tadema, Amaury-Duval, Paul Baudry, Eugen de Blaas, Léon Bonnat, William Bouguereau, Gustave Boulanger, Alexandre Cabanel, Édouard Debat-Ponsan, Carolus-Duran, Léon Comerre, Fernand Cormon, Hermann David Salomon Corrodi, Thomas Couture, Paul Delaroche, Charles Édouard Delort, Alphonse de Neuville, Édouard Detaille, Anselm Feuerbach, Hippolyte Flandrin, Jean-Léon Gérôme, Henri Gervex, Alfred Gilbert, Francesco Hayez, Charles Jalabert, Jean-Paul Laurens, Jules Lefebvre, Frederic Leighton, Franz von Lenbach, Otto Theodore Gustav Lingner, Hans Makart, Ernest Meissonier, Luc-Olivier Merson, Domenico Morelli, Émile Munier, Karl von Piloty, Edward Poynter, Georges-Antoine Rochegrosse, Eugénie Salanson, Émile Vernon, Giulio Rosati, Franz Xaver Winterhalter, Hans Zatzka.