Fauvisme

« Au centre de la salle, un torse d'enfant et un petit buste en marbre d'Albert Marque, qui modèle avec une science délicate. La candeur de ces bustes surprend au milieu de l'orgie des tons purs : Donatello chez les fauves ». Le citation est du critique Louis Vauxcelles dans le journal Gil Blas, décrivant une sculpture d'enfant placée au milieu des  oeuvres de Charles Camoin, André Derain, Raoul Dufy, Henri Manguin, Albert Marquet, Henri Matisse, Emile Othon-Friez, Jean Puy, Kees van Dongen et Maurice de Vlaminck à l'occasion de l'ouverture du Salon d’Automne de 1905 qui se tient sous la verrière du Grand Palais.

 

En réalité, la naissance du Fauvisme se prépare depuis 10 ans déjà : non pas autour de la sculpture des enfants mais autour d'Henri Matisse. En 1892, il rencontre Albert Marquet aux cours du soir de l'Ecole des Arts Décoratifs. En 1895, ils se retrouvent tous deux aux Beaux-Arts dans l'atelier de Gustave Moreau où ils sympathisent avec Georges Rouault, Henri Manguin et Charles Camoin. On retrouve ensuite Henri Matisse à l'Académie Carrière, déjà fréquentée par André Derain et Jean Puy. Derain lui présente Vlaminck en 1901 à l'exposition Van Gogh chez Bernheim-Jeune. Tous sont en relation avec les peintres installés au Havre : Emile Othon-Friez, Raoul Dufy et Georges Braque. 

Principales expositions: 

Salon des Indépendants, Paris, 1901 ; Salon d’automne, Paris, 1903 ; Salon d’automne, Grand Palais, Paris, 1905.

Artistes associés: 

Georges Braque, André Derain, Charles Camoin, Auguste Chabaud, André Derain, Raoul Dufy, Jules Flandrin, Pierre Girieud, Henri Manguin, Albert Marquet, Henri Matisse, Emile Othon-Friez, Jean Puy, Georges Rouault, Kees van Dongen, Maurice de Vlaminck.

Artistes à rapprocher: 

Henri-Edmond Cross, Paul Gauguin, Alexej von Jawlensky, Wassily Kandinsky, Edouard Manet, Gustave Moreau, Georges Seurat, Paul Signac, Louis Valtat, Vincent Van Gogh.

Courant, mouvement, lieu à rapprocher: