Exposition
Payant
Dessin
Peinture
Relief
Sculpture

Robert Malaval : Kamikaze Robert Malaval

-
Date et heure du vernissage
Vendredi 7 octobre, 2005, 21:00

Palais de Tokyo
13 avenue du Président Wilson
75116 Paris
France

Cette exposition est la première reconnaissance nationale de Robert Malaval, plus de 20 ans après sa mort dans son atelier de la rue du Pont Louis-Philippe. Initiée par Jérôme Sans et Nicolas Bourriaud sur un commissariat d'exposition emmené par Marc Sanchez, l'exposition se déploie dans les salles du Palais de Tokyo pour montrer et expliquer les différentes facettes d'un artiste qui a tout du mythe : Malaval et les envahissements de l'Aliment Blanc, Malaval et le Pop Art à la française en rose et mauve, Malaval et les paillettes du Glam Rock, Malaval, enfin, devenu Punk et l'expression du No Future et de la noirceur des années 80.

 

Précurseur, Robert Malaval est né à lui-même avec le démarrage et l'exposition de l'Ecole de Nice. Il intègre le Rock à l'art, s'occupe d'aménagements urbains tout autant qu'il flirte avec l'idée d'une esthétique relationnelle.

 

Jérôme Sens et Nicolas Bourriaud revienne sur l'importance de Malaval en ces termes : "Exposer l'œuvre de Robert Malaval, aujourd'hui, au Palais de Tokyo et à la Biennale d'art contemporain de Lyon, relève d'un choix engagé et d'un parti pris résolument à contre-courant de l'air du temps. Car il s'agit là d'une véritable prise de position pour défendre l'œuvre d'un artiste capital et pourtant négligé - voire oublié - par l'histoire de l'art de ces vingt-cinq dernières années. Créateur d'une véritable version française du pop art, Robert Malaval est l'un des rares artistes des années 1960-1970 à avoir intégré la culture rock dans son travail. La science-fiction, qui le fascine, traverse toute son oeuvre, des premiers Aliments Blancs de 1961 jusqu'aux Pastels Vortex de 1978. Héros underground, Robert Malaval a été tour à tour écrivain non publié, dandy pop admirateur et proche des Rolling Stones, hippie voyant le monde en "rose, blanc, mauve", pionnier du glamrock peignant avec des paillettes, inventeur d'une esthétique punk, avant de se jeter, tel un kamikaze du no future, dans le gouffre de la mort volontaire.

Passionné par les sons, il vole autour de lui des bruits dont il nourrit ses expositions et alimente en permanence sa peinture de la musique qu'il aime. Alors qu'une nouvelle génération d'artistes est profondément influencée par les cultures électroniques et les développements du rock, il est essentiel de remettre en lumière l'œuvre de Robert Malaval afin de montrer l'actualité de cet artiste qui pourrait résumer à lui seul les années pop françaises et dont la disparition brutale, en 1980, ne saurait en occulter la vibrante présence."

 

Liste des oeuvres exposées :

Affection chronologique, Le Véritable Aliment Blanc, Le Véritable Aliment Blanc (quelques temps après), L'Aliment Blanc filandreux sur une dalle, Effusion pneumatique, Sans titre de 1961, Chaise prie-dieu, Le transmutateur et tout ce qui s'en suit, Cornet, Aliment Blanc dans et sur un cadre, Paulette d'Aliment Blanc, Le Canapé, L'Aliment Blanc sur une cannelle, How do you do?, Trophée colonial, Décomposition à l'oiseau, Le Grand Reliquaire, La Langue de Boeuf roulée - les macaronis, Les Jambes (lavis), Grand Masque d'Aliment Blanc, Et la veille au soir, Portrait de mon ongle, Gargouillis, l'Aliment Blanc de Bas en haut, Les Roues - planche 1, Les Roues - planche 2 : les petites roues et les roulettes, la roue finale, Les Appendices, Sans titre (encre de 1962), Projet Napoléon III, L'Aliment Blanc noyau cristallin, Scène d'Aliment Blanc à faire partie d'un spectacle, L'Aliment Blanc la nuit, Les Bulleurs, Dessin-schéma taché, Culture d'Aliment Blanc sur une boîte noire, Aliment Blanc cultivable : femme assise, Projet de carnaval : char n°1 (première version ), L'Homme à la puissance 10, Restent les jambes, La machine à coudre, Deux moments successifs (de profil puis de face), Bleu Méditerranée, Je suis une étincelle, Météor, Et ça recommence, Nuage rouge, 1.2.3, Plaisir d'Amour, Pullman, Little Queenie III, Au-delà de cette limite, vos billets ne sont plus valables, Aventi Maestro, Sang Viennois, La Java des Comètes, Foilies Pigalle, Gold Falls I, Gold Falls II, Camping Gaz Flash, Louis II, Cigales inspirées (ne valent pas cher), XKKFM, Rose rouge rock, Dans la Tempête 3 petits avions, Banzaï II, Kamikaze Bunker, Pullman Sombre, La Tache noire, Kamikaze Pullman, Porte Carrée, Guignol's Band, Radium, Tequila, Panique au Théâtre, Secoué!, Kamikaze rock, X (barré),  un ensemble de 12 Pastel Vortex, Ils Arrivent, Frise 1, Frise 2, Losange 1? Sulfurick Rock, Little Queenie givré vert et rouge, Tourbillon noir sur violet vert, Velouté vert rouge et or, Fond bleu balayage, Sans titre (paillettes), Carré jaune carré bleu taché bleu ciel, Carré bleu carré noir pois jaunes, Carré bleu coulée verte tache mauve, Carré bleu cadre or taché carmin, Trois bâtons violet rouge vert, sans titre (paillettes), Little Quennie fauve, Rouge blanc bleu, Massacre à Créteil, Sans titre (paillettes), Cible noire et jaune, Sans titre (paillettes), Une Carte postale du Fantôme, Sans titre (paillettes), 4 fois Banzaï barré, Linda Velours.

Visite de l'exposition en photo
Robert Malaval au Palais de Tokyo, vue 1
Robert Malaval au Palais de Tokyo, vue 2
Robert Malaval au Palais de Tokyo, vue 3
Robert Malaval au Palais de Tokyo, vue 4