Pop Art

Pop Art pour popular culture. Largement popularisé par la figure charismatique d'Andy Warhol, ce courant artistique voit le jour dans les années 50 à la fois en Angleterre et aux Etats-Unis mais dans des contextes très différents... L'Angleterre subit alors de plein fouet l'effort de reconstruction et connaît une pénurie en matériaux comblée par le recours au collage ; les Etats Unis, à l'inverse, entrent dans une ère de prospérité, une société de consommation où la publicité règne en maître. On a beaucoup écrit sur le Pop Art, l'influence anglaise du critique Lawrence Halloway et l'importance de Richard Hamilton avec l'Indépendant Group. L'oeuvre de ce dernier, Just What is it That makes today's homes so different, so appealipng ? est même devenue le symbole du Pop Art. Le parallèle entre le Pop Art et le Dadaïsme a également bien été identifié. La critique, en revanche, s'est moins intéressée aux relations entre Pop Art, Agit-Prop et Réalisme Socialiste. Le Pop Art pourrait s'apparenter au détournement d'un art de propagande, la Publicité, au service d'une critique acerbe de la société. On ne s'étonnera pas non plus de découvrir que Warhol est formé aux Arts graphiques et que son premier métier est bien celui de publicitaire. Un savoir-faire que l'on retrouve jusque dans sa collaboration avec les champions de la culture pop : le premier album du Velvet Underground et le Sticky Fingers des Rolling Stones.

Comble du sort, cette critique de la société de consommation, poussée à l'extrême transforme l'Art en produit de consommation à travers l'usage du multiple, de la sérigraphie et de toutes les techniques industrielles utilisables dans le monde de l'Art. Devenu international et incarnant une époque, le Pop Art essaime à travers toute l'Europe et même au Japon avec le Groupe Kaikai Kiki et Takashi Murakami. En France, le Pop Art rencontre l'univers des Nouveaux Réalistes et plus particulièrement l'Art de Martial Raysse. Mais aussi l'univers rock et paillettes de Robert Malaval. Au final, il est possible de définir le Pop Art dans son rapport à l'objet : l'objet lui même, et l'image de l'objet.

La Figuration Narrative mais aussi le Street Art sont les dignes héritiers de la culture Pop, empruntant à la publicité et à la bande dessinée tout un univers à féconder.

Principales expositions: 

This is Tomorrow, Withechapel Art Gallery, août 1956, Londres.

Artistes associés: 

Valerio Adami, Roy Adzak, Thierry Agullo, Edmund Alleyn, Lawrence Alloway, Hans Peter Alvermann, Woody van Amen, Shusaku Arakawa, Arman, Robert Arneson, François Arnal, Richard Artschwager, Bernard Ascal, Evelyne Axell, Enrico Baj, Jerrold Ballaine, Clive Barker, Gianfranco Baruchello, Michèle Bastin, Billy Al Bengston, Anthony Berlant, Wallace Berman, René Bertholo, Gianni Bertini, Eric Beynon, Peter Blake, Derek Boshier, Peter Brüning, Samuel Buri, Rafael Canogar, Lourdes Castro, Patrick Caulfield, Alik Cavaliere, César, Jean-Paul Cheval-Bertrand, Christo, Ettore Colla, Jess Collins, Bruce Conner, Greg Curnoe, Allan D'Arcangelo, Marie Louise De Geer, Lucio Del Pezzo, Gérard Deschamps, Erik Dietmann, Jim Dine, Anthony Donaldson, Roselyn Drexler, Alain Dufo, François Dufrêne, Antoine Dumas, Erro, Öyvind Fahlström, Roland Flexner, Ruth Franken, Charles Frazier, Paul Armand Gette, Piero Gilardi, Gilbert & George, James Gill, Claude Gilli, Domenico Gnoli, Joe Goode, Robert Graham, Laura Grisi, Red Grooms, Gérard Guyomard, Raymond Hains, Richard Hamilton, Hanlor, Jann Haworth, Keith Haring, Wally Hedrick, Philipp Hefferton, Helena Barynina Hernmarck, David Hockney, Edward Hopper, Robert Indiana, Alain Jacquet, Jasper Johns, Ray Johnson, Allen Jones, Allan Kaprow, Deborah Kass, Steve Kaufman, Edward Kienholz, Ronal B Kitaj, Konrad Klapheck, Peter Klasen, Yves Klein, Fritz Köthe, Jeff Koons, Fritz Köthe, Tetsumi Kudo, Yayoi Kusama, Gérald Lain, Roy Lichtenstein, Richard Lindner, Lars-Gösta Lundberg, Milva Maglione, Robert Malaval, Piero Manzoni, Pol Mara, Graziella Marchi, Umberto Mariani, Marisol, Titina Maselli, Robert R. McElroy, Jean-Marie Meister, James Melchert, Ivan Messac, Tomio Miki, Marta Minujin, Antoni Miralda, Jacques Monory, Takashi Murakami, Billy Name, Robert Nelson, Jocelyn Noblet, Jim Nutt, Claes Oldenburg, Eduardo Paolozzi, Murielle Parent, Pino Pascalli, Ed Paschke, Silvio Pasotti, Peter Philipps, Michangello Pistoletto, Jacques Poli, Sigmar Polke, John Rabascall, Mel Ramos, Bernard Rancillac, Robert Rauschenberg, Jean-Pierre Raynaud, Martial Raysse, Gerhard Richter, Larry Rivers, Bepi Romagnoni, James Rosenquist, Mimmo Rotella, Francis Roux, Ed Ruscha, Niki se Saint-Phalle, Lucas Samaras, Jean-Michel Sanejouand, Peter Saul, Kenny Scharf, Mario Schifano, Wim T. Schippers, George Segal, Antonio Segui, Cindy Sherman, Daniel Smerck, Richard Smith, Michael Snow, Daniel Spoerri, Peter Stämpfli, Richard Stankiewicz, Marjorie Strider, Alina Szapocznikow, Cesare Taccho, Emilio Tadini, Jiro Takamatsu, Hervé Télémaque, Wayne Thiebaud, Joe Tilson, Jean Tinguely, Ernest Trova, Costas Tsoclis, Michel Tyszblat, Keiji Usami, Jacques Villeglé, Jan Voss, Wolf Vostell, Andy Warhol, Robert Watts, Hugh Weiss, John Wesley, Tom Wesselmann, H.C. Westermann, Robert Whitman, Joyce Wieland, William T. Wiley, Gil Joseph Wolman.

Artistes à rapprocher: 

Marcel Duchamp, Fernand Léger, René Magritte, Francis Picabia, Pablo Picasso, Kurt Schwitters.

Courant, mouvement, lieu à rapprocher: 

Affichistes, Art soviétique, Combine Painting, Dadaïsme, Doom Artists, Figuration Libre, Figuration Narrative, Fluxus, Funk Art, Groupe Kaikai Kiki, Hyperréalisme, Junk Art, Nouveau Réalisme.