close

Figuration libre

La Figuration libre est le grand mouvement artistique des années 1980. Son nom lui est donné par Ben Vautier, définissant ainsi le travail de Robert Combas et Hervé DI Rosa :  : « 30% provocation anti-culture, 30% Figuration Libre, 30% art brut, 10% folie. Le tout donne quelque chose de nouveau ».

 

La Figuration Libre, par opposition avec l’Art minimal, l’Art conceptuel, l’Arte Povera et Supports Surfaces, puise son inspiration dans la vie de tous les jours, estompant les frontières entre art, mode et rock’n roll. 

 

Le mouvement, proche de l’Art urbain, les artistes de la Figuration libre s’abreuve moins aux sources du graffiti que leurs homologues américains.

Principales expositions: 

Finir en beauté, loft de Bernard Lamarche-Vadel, rue Fondary, Paris, juin 1981.

Artistes associés: 

Jean-Michel Alberola, le groupe Bazooka, Banlieue-Banlieue, Daniel Baugeste, Jean-Charles Blais, Rémi Blanchard, Blek le rat, François Boisrond, Captain Cavern, Didier Chamizo, Nina Childress, Robert Combas, Christophe Decourt Tag Production, Hervé Di Rosa, Richard Di Rosa (Buddy), Groupe Dix10, Etherno, Pierre François, Rafael Gray, Frédéric Iriarte, Louis Jammes, Kriki, Sébastien Lhopital, Le Groupe ManoMano, Jean-François Maurige, Jérôme Mesnager, Miss.Tic, Les Musulmans fumants, le groupe Nuklé-Art, Paëlla Chimicos, Jacques Pellegrin, Placid et Muzo, Kim Prisu, les Frères Ripoulin, Marie Rouffet, Jacques Savary, Speedy Graphito, SP 38, Catherine Viollet, les VLP (Vive La Peinture), Frédéric Voisin, Gérard Zlotykamien.