close

Figuration narrative

La Figuration narrative surgit dans l’Histoire de l’Art dans la France du début des années 1960. Elle prône un retour à la figuration et se présente comme une alternative au Nouveau réalisme

Souvent associée au Pop Art, elle s’en démarque volontiers, le trouvant peu critique et pas suffisamment engagé dans les luttes politiques et révolutionnaires de l’époque.

Le mouvement parvient à son apogée en 1968.

Principales expositions: 

Mythologies quotidiennes, Musée d’Art moderne de la ville de Paris, juillet à octobre 1964.

Artistes associés: 

Valerio Adami, Gilles Aillaud, Eduardo Arroyo, Christian Babou, Gianni Bertini, Sergio Birga, Atila Biro, Christian Bouillé, Frédéric Brandon, Leonardo Cremonini, Henri Cueco, Pierre Dessons, Erró (Gudmundur Gudmundsson), Öyvind Fahlström, Lucien Fleury, Gérard Fromanger, Juan Genovés, Gérard Guyomard, Alain Jacquet, François Jousselin, Peter Klasen, Jean-Claude Latil, Carlo Maiolini, Ivan Messac, Jacques Monory, Bernard Morteyrol, Edgard Naccache, Michel Parré, Charles Pascarel , Alain Pedrono, Claude Picart, Emanuel Proweller, Louis Quilici, Bernard Rancillac, Antonio Recalcati, Peter Saul, Antonio Segui, Gérard Schlosser, Rafael Solbès, Peter Stämpfli, Hervé Télémaque, Jacques Thomann, Gérard Tisserand, Michel Tyszblat, Manolo Valdès, Cybèle Varela, Vladimir Veličković, Jan Voss, Christian Zeimert.