Colorfield painting

Courant de l’Epressionnisme Abstrait, le Colorfield painting veut se distinguer de l’Action painting en proposant de grands aplats de couleurs vives qui peuvent se nuancer par des effets de matière ou de demi-tons, à l’image des oeuvres produites par Marc Rothko. L’expression Colofield apparaît pour la première fois en 1962 sous la plume du critique Clement Greenberg qui définit ainsi le travail de Clyfford Still, Barnett Newman et Mark Rothko. Le courant finira par s’étendre au Hard Edge et c’est également sous l’influence notamment de Larry Poons, et avec des artistes du Colorfield painting que naît la Lyrical Abstraction, version américaine et bien distincte de l’Abstraction lyrique européenne.

Artistes associés: 

Josef Albers, Edward Avedisian, Walter Darby Bannard, Ilya Bolotowsky, Jack Bush, Dan Christensen, Gene Davis, Ronald Davis, Robyn Denny, Richard Diebenkorn, Thomas Downing, Friedel Dzubas, Paul Feeley, Sam Francis, Helen Frankenthaler, Sam Gilliam, Robert Goodnough, Al Held, Hans Hofmann, Wolfgang Hollegha, John Hoyland, Paul Jenkins, Ellsworth Kelly, Ronnie Landfield, Morris Louis, John McLaughlin, Howard Mehring, Mary Pinchot Meyer, Robert Motherwell, Barnett Newman, Kenneth Noland , Jules Olitski, Ray Parker, William Perehudoff, John Plumb, Larry Poons, Paul Reed, Ad Reinhardt, Jack Roth, Mark Rothko, John Seery, David G. Sorensen, Clyfford Still, Frank Stella, Alma Woodsey Thomas, Anne Truitt, Neil Williams, Larry Zox.