Dimensionisme

En 1937, le poète et philosophe Charles Sirato met au point la théorie du Dimensionisme. Inspirée des découvertes d'Einstein sur la relation Espace-Temps, le Dimensionisme invite la littérature à sortir de la ligne, la peinture à créer des plans et la sculpture à approcher la quatrième dimension. Le Manifeste du Dimensionisme sera signé par les plus grands artistes de l'Avant-Garde, tels que Jean Arp, Pierre Albert-Birot, Camille Bryen, Alexander Calder, Robert Delaunay, Sonia Delaunay, César Doméla, Marcel Duchamp, Vincent Huidobro, David Kakabadzé, Vassily Kandinsky, Frédéric Kann, Katarzyna Kobro, Ervand Kotchar, Joan Miro, Ladislas Moholy-Nagy, Nina Negri, Ben Nicholson, Mario Nissim, Antonio Pedro, Francis Picabia, Enrico Prampolini, Anton (Anna) Prinner, Siri Rathmans, Charles Sirato, Sophie Taeuber-Arp.

Textes fondateurs: 

Manifeste du Dimensionisme
Le dimensonisme est un mouvement général des arts, commencé inconsciemment par le cubisme et le futurisme, – élaboré et dévéloppé depuis continuellement par tous les peuples de la civilisation occidentale. Aujourd'hui l'essence et la théorie de ce grand mouvement éclatent avec une évidence absolue. A l'origine du dimensionisme se situent également les nouvelles idées d'espace-temps de l'esprit européen (répandues plus particulièrement par les théories d'Einstein) – ainsi que les récentes données techniques de notre époque. Le besoin absolu d'évoluer – instinct irréductible – qui fait que les formes mortes et les essences expirées sont devenues la proie des seuls dilettantes, oblige les avant-gardes à marcher vers l’inconnu. Nous sommes obligés d'admettre – contrairement à la thèse classique – que l’Espace et le Temps ne sont plus des catégories différentes, mais suivant la conception non-euclidienne : des dimensions cohérentes, et ainsi toutes les anciennes limites et frontières des arts disparaissent. Cette nouvelle idéologie a provoqué un véritable séisme et ensuite un glissement de terrain dans le système conventionnel des arts. L'ensemble de ces phénomènes, nous le désignons par le terme : « DIMENSIONISME ». /Tendance ou Principe du Dimensionisme. Formule : « N+1 ». (Formule découverte dans la théorie du Planisme et généralisée ensuite, en réduisant sur une loi commune les manifestations apparemment les plus chaotiques et inexplicables de notre époque d'art.)/ ANIMÉS PAR UNE NOUVELLE CONCEPTION DU MONDE, LES ARTS, DANS UNE FERMENTATION COLLECTIVE (Interpénétration des Arts) SE SONT MIS EN MOUVEMENT ET CHACUN D'EUX A EVOLUE AVEC UNE DIMENSION NOUVELLE. CHACUN D'EUX A TROUVE UNE FORME D'EXPRESSION INHERENTE A LA DIMENSION SUPPLEMENTAIRE, OBJECTIVANT LES LOURDES CONSEQUENCES SPIRITUELLES DE CE CHANGEMENT FONDAMENTAL. Ainsi la tendance dimensioniste a contraint: I./… la Littérature à sortir de la ligne et à passer dans le plan. Calligrammes. Typogrammes. Planisme. préplanisme. Poèmes Electriques. II./… la Peinture à quitter le plan et à occuper l'espace. Peinture en espace. Konstruktivisme. Constructions Spatiales. Compositions Polymatérielles. III./…la Sculpture à abandonner l'espace fermé, immobile et mort, c'est-à-dire l'espace à trois dimensions d’Euclide, – pour asservir à l’expressions artistique à quatre dimensions de Minkovsky. D'abord la sculpture « pleine » (sculpture classique) s'éventra et en introduisant en elle-même le manque sculpté et calculé de l'espace intérieur – et puis le mouvement – se transforme en: Sculpture Creuse. Sculpture Ouverte. Sculpture Mobile. Objets Motorisés. Ensuite doit venir la création d'un art absolument nouveau: L'Art Cosmique. Vaporisation de la Sculpture, Théâtre Synos-Sens (dénominations provisoires). La conquête totale par l'art de l'espace à quatre dimensions /un « Vacuum Artis » jusqu'ici/. La matière rigide est abolie et remplacée par les matériaux gazéifiés. L'homme au lieu de regarder des objets d'art, devient lui-même le centre et le sujet de la création et la création consiste en des effets sensoriels dirigés dans un espace cosmique fermé. Voilà dans son texte le plus restreint le principe du dimensionisme. Déductif vers le passé. Inductif vers le futur. Vivant pour le présent. Jean Arp, Pierre Albert-Birot, Camille Bryen, Alexander Calder, Robert Delaunay, Sonia Delaunay, César Doméla, Marcel Duchamp, Vincent Huidobro, David Kakabadzé, Vassily Kandinsky, Frédéric Kann, Katarzyna Kobro, Ervand Kotchar, Joan Miro, Ladislas Moholy-Nagy, Nina Negri, Ben Nicholson, Mario Nissim, Antonio Pedro, Francis Picabia, Enrico Prampolini, Anton (Anna) Prinner, Siri Rathmans, Charles Sirato, Sophie Taeuber-Arp.

Artistes associés: 

Hans Arp, Pierre Albert-Birot, Camille Bryen, Alexander Calder, Robert Delaunay, Sonia Delaunay, César Doméla, Marcel Duchamp, Vincent Huidobro, David Kakabadzé, Vassily Kandinsky, Frédéric Kann, Katarzyna Kobro, Ervand Kotchar, Joan Miro, Ladislas Moholy-Nagy, Nina Negri, Ben Nicholson, Mario Nissim, Antonio Pedro, Francis Picabia, Enrico Prampolini, Anton (Anna) Prinner, Siri Rathmans, Charles Sirato, Sophie Taeuber-Arp.