De Stijl

Mouvement transdisciplinaire créé par Theo van Doesburg et associé au Néo-Plasticisme décrit et théorisé par Piet Mondrian. Ils revendiquent les mathématiques, l'utilisation des trois couleurs primaires, rouge, jaune et bleu, ainsi que celle des trois couleurs non-couleurs primaires, blanc, gris et noir ; Surtout, ils en appellent aux formes simples, aux contrastes entre les verticales et horizontales et leur confrontation avec l'angle droite.



L'introduction par Theo Van Doesburg de la diagonale donnera naissance à l'Elémentarisme en 1926.

Textes fondateurs
Ier Manifeste, 1918

1. Il y a deux connaissances des temps : une ancienne et une nouvelle.

L’ancienne se dirige vers l’individualisme.

Le nouvelle se dirige vers l’universel.

Le débat de l’individualisme contre l’universel se révèle autant dans la guerre du monde que dans l’art de notre époque.

2. La guerre détruit l’ancien monde avec son contenu : la domination individuelle à tous les pointes de vue.

3. L’art nouveau a mis au jour ce que contient la nouvelle connaissance des temps : proportions égales de l’universel et de l’individuel.

4. La nouvelle connaissance des temps est prête à se réaliser dans tout, même dans la vie extérieure.

5. Les traditions, les dogmes et les prérogatives de l’individualisme (le naturel) s’opposent à cette réalisation.

6. Le but de la revue d’art "Le Style” est de faire appel à tous ceux qui croient dans la réformation de l’art et de la culture pour annihiler tout ce qui empêche le développement, ainsi que ces collaborateurs ont fait dans le nouvel art plastique en supprimant la forme naturelle qui contrarie la propre expression de l’art, la conséquence la plus haute de chaque connaissance artistique.

7. Les artistes d’aujourd’hui ont pris part à la guerre du monde dans le domaine spirituel, poussés par la même connaissance contre les prérogarives de l’individualisme : le caprice. Ils sympathisent avec tous ceux, qui combattent spirituellement ou matériellement pour la formation d’une unité internationale dans la Vie, l’Art, la Culture.

8. L’organe "Le Style”, fondé dans ce but, fait tous ses efforts pour placer la nouvelle idée de la vie dans la lumière. L’assistance de tous est possible, par :

I. Comme preuve d’assentiment envoi de votre nom, adresse, profession à la rédaction.

II. Contributions (critiques, philosophiques, architecturales, scientifiques, littéraires, musicales etc., ainsi que reproductions augmentatives) pour le journal mensuel "Le Style”.

III. Traduction dans toute les langues et publication des idées données dans "Le Style”.

Souscription des collaborateurs :

Theo Van Doesburg, Peintre

Robt Van't Hoff, Architecte

Vilmos Huszar, Peintre

Antony Kok, Poète

Oiet Mondrian, Peintre

G. Vantongerloo, Sculpteur

Jan Wills, Architecte.

Second Manifeste, 1920

LA LITTÉRATURE

l’organisme de la littérature contemporaine vit encore de la sentimentalité d’une génération affaiblie

la parole est morte

les clichés naturalistes et les films dramatiques de mots que les fabricants nous fournissent par mètre et au poids ne contiennent rien des nouveaux coups d’audace de notre vie

la parole est impuissante

la poésie asthmatique et sentimentale le « moi » et « lui » qui est toujours usité partout et principalement en hollande est sous l’influence d’un individualisme craintif de l’espace, résidu fermenté d’un temps vieilli et nous remplit de dégoût.

la psychologie dans notre littérature romanesque ne repose que sur l’imagination subjective.

l’analyse psychologique et la rhétorique encombrante ont tué la signification du mot

ces phrases soigneusement mises l’une après l’autre et l’une en dessous de l’autre

cette phraséologie FRONTALE et sèche dans laquelle les réalistes anciens présentaient leur expérience bornée

à eux-mêmes sont entièrement impuissantes et ne peuvent exprimer les expériences collectives de notre temps de même que l’ancienne conception de la vie.

les livres sont basés sur la longueur la durée

ils sont volumineux

la nouvelle conception de la vie réside dans la profondeur et l’intensité

et ainsi nous voulons la poésie pour construire littérairement les événements multiples autour de nous et à travers de nous

il est nécessaire que la parole soit ainsi reconstituée aussi bien suivant le son que suivant l’idée

si dans l’ancienne poésie par la domination des sentiments relatifs et subjectifs

la signification intrinsèque de la parole est détruite

nous voulons par tous les moyens qui sont à notre disposition

la syntaxe

la prosodie

la typographie

l’arithmétique

l’orthographie

donner une nouvelle signification de la parole et une nouvelle force à l’expression

la dualité entre la prose et la poésie ne peut subsister

la dualité entre le contenu et la forme ne peut subsister

alors pour l’écrivain moderne la forme aura une signification directement spirituelle

il ne décrira aucun événement

il ne décrira point

mais il ecrira

il recréera en la parole le collectif des événements :

unité constructive du contenu et de la forme

nous comptons sur l’appui moral et esthétique de tous ceux qui collaborent à la rénovation spirituelle du monde

leyde-hollande avril 1920

theo van doesburg/ piet mondriaan/ antony kok

 

Artistes associés

Jean Arp, César Domela, Robert van't Hoff, Vilmos Huszár, Antony kok, Bart van der Leck, El Lissitzky (Lazar), László Moholy-Nagy, Piet Mondrian, Hans Richter, Gerrit Rietveld, Theo van Doesburg, Georges Vantongerloo, Friedrich Vordemberge-Gildewart, Jan Wils.

Courant, mouvement, lieu à rapprocher