Nabis

Les Nabis incarnent un moment très particulier de l'Histoire de l'Art. Ils annoncent la fin définitive de l'Impressionnisme et du Naturalisme, la naissance du Post-Impressionnisme et du Synthétisme et, bien entendu, le succès de l'Ecole de Pont-Aven.

C'est à l'Académie Julian, où Paul Sérusier est Massier que tous les protagonistes, sur fond de discours sur l'art, se reconnaissent en 1888 dans des traditions de pensées ésotériques, orphiques, théosophiques. S'ils n'ont rien à voir avec la Secte des Barbus, les artistes qui composent le groupe sont marqués par le mysticisme, le terme "Nabi", suggéré par Auguste Cazalis, venant lui-même de l'hébreu : "Prophète".

Il y a là Paul Sérusier, dit le Nabi à la barbe rutilante ; Pierre Bonnard, le Nabi très japonard ; Paul-Elie Ranson surnommé le Nabi plus japonard que le Nabi japonard. Maurice Denis, le nabi aux belles icônes, Édouard Vuillard, dit le Nabi zouave et Henri-Gabriel Ibels surnommé le Nabi journaliste. On y rencontre également Jan Verkade, nommé le Nabi obéliscal, Mogens Ballin, désigné du surnom de Nabi-danois, Georges Lacombe, qualifié de Nabi sculpteur, József Rippl-Rónai, le Nabi hongrois, Félix Vallotton, le Nabi étranger, Auguste Cazalis, le Nabi à la parole hésitante.

Principales expositions: 

Peintres Impressionnistes et Symbolistes, galerie Le Barc de Boutteville, Paris, novembre-décembre 1891.

Artistes associés: 

Mogens Ballin, Pierre Bonnard, Auguste Cazalis, Charles Cottet, Maurice Denis, Charles Filiger, Henri-Gabriel Ibels, Georges Lacombe, Aristide Maillol, Paul Percheron (écrivain), René Piot, Paul-Elie Ranson, Adolf Robbi, József Rippl-Rónai, Ker-Xavier Roussel, Paul Sérusier, Félix Vallotton, Jan Verkade, Edouard Vuillard.

Artistes à rapprocher: 

Paul Percheron, nabi écrivain

Courant, mouvement, lieu à rapprocher: