Nabis

Les Nabis incarnent un moment très particulier de l'Histoire de l'Art. Ils annoncent la fin définitive de l'Impressionnisme et du Naturalisme, la naissance du Post-Impressionnisme et du Synthétisme et, bien entendu, le succès de l'Ecole de Pont-Aven.

C'est à l'Académie Julian que tous les protagonistes, sur fond de discours sur l'art, se reconnaissent en 1888 dans des traditions de pensées ésotériques, orphiques, théosophiques. S'ils n'ont rien à voir avec la Secte des Barbus, les artistes qui composent le groupe sont marqués par le mysticisme, le terme "Nabi", suggéré par Auguste Cazalis, venant lui-même de l'hébreu : "Prophète".

Il y a là Paul Sérusier, dit le Nabi à la barbe rutilante ; Pierre Bonnard, le Nabi très japonard ; Paul-Elie Ranson surnommé le Nabi plus japonard que le Nabi japonard. Maurice Denis, le nabi aux belles icônes, Édouard Vuillard, dit le Nabi zouave et Henri-Gabriel Ibels surnommé le Nabi journaliste. On y rencontre également Jan Verkade, nommé le Nabi obéliscal, Mogens Ballin, désigné du surnom de Nabi-danois, Georges Lacombe, qualifié de Nabi sculpteur, József Rippl-Rónai, le Nabi hongrois, Félix Vallotton, le Nabi étranger, Auguste Cazalis, le Nabi à la parole hésitante.

Principales expositions: 

Peintres Impressionnistes et Symbolistes, galerie Le Barc de Boutteville, Paris, novembre-décembre 1891.

Artistes associés: 

Mogens Ballin, Pierre Bonnard, Auguste Cazalis, Charles Cottet, Maurice Denis, Charles Filiger, Henri-Gabriel Ibels, Georges Lacombe, Aristide Maillol, Paul Percheron (écrivain), René Piot, Paul-Elie Ranson, Adolf Robbi, József Rippl-Rónai, Ker-Xavier Roussel, Paul Sérusier, Félix Vallotton, Jan Verkade, Edouard Vuillard.

Artistes à rapprocher: 

Paul Percheron, nabi écrivain

Courant, mouvement, lieu à rapprocher: