Préraphaélisme

Le Préraphaélisme apparaît au 19e siècle en Angleterre avec la volonté clairement affichée, comme son nom l'indique, de revenir aux Primitifs italiens, à une peinture antérieure à Raphaël.

Né en 1948 de la rencontre entre William Holman Hunt, John Everett Millais et Dante Gabriel Rossetti, le mouvement repose sur une recherche esthétique faite de couleurs vives, doublée de l'exploitation de thèmes qui empruntent à une histoire et une littérature nationales. Les compositions, ainsi créées, doivent parler à l'oeil, à l'esprit et l'âme.
Les oeuvres des artistes un temps siglées au dos PRB - Pre-Raphaeltite Brotherhood - reprennent une pratique de signature déjà revendiquée par les Nazaréens apposant le symbole de Saint-Luc aux initiales des membres du groupe. L'accueil de cette pratique fut toutefois contesté par la critique, oscillant entre des rumeurs de conspiration, de société secrète et de blasphème.

Le mouvement s'éteint avec l'année 1857.

Principales expositions: 

Royal Academy, 1849

Artistes associés: 

James Collinson, William Holman Hunt, John Everett Millais, Dante Gabriel Rossetti, Frédéric George Stephens, Marie Spartali Stillman, Thomas Woolner.

Artistes à rapprocher: 

Lawrence Alma-Tadema, Ford Madox Brown, Edward Burne-Jones, Sophie Gengembre Anderson, Wyke Bayliss, John Brett, John Mulcaster Carrick, Frank Cadogan Cowper, John Collier, Charles Allston Collins, Evelyn De Morgan, Walter Deverell, William Dyce, Arthur Gaskin, John William Godward, Thomas Cooper Gotch, Arthur Hacker, Mary Eliza Haweis, William Hole, George Howard comte de Carlisle, Arthur Hughes, Edward Robert Hughes, Edmund Blair Leighton, Frederic, Lord Leighton, Charles William Mitchell, William Morris, Valentine Cameron Prinsep, Thomas Buchanan Read, John Ruskin, Thomas Seddon, Elizabeth Siddal, Simeon Solomon, John Roddam Spencer Stanhope, Henry Wallis, John William Waterhouse.

Courant, mouvement, lieu à rapprocher: