Atelier A

Atelier A pour Arnal... L'atelier occupe une place particulière dans l'Histoire de l'Art et demeure actif entre 1969 et 1975 dans un loft de la rue Amelot à Paris. Créé par François Arnal, l'Atelier n'est ni un courant ni totalement un groupe ou un collectif d'artistes. Il tente seulement de réaliser une synthèse entre l'Art et l'objet de la viel courante. Dans le Manifeste de l'Atelier A, Pierre Restany définit ainsi la raison d'être de l'Atelier A : « Ami, l’Atelier A est une entreprise collective basée sur un acte de foi : la nécessaire insertion de l’artiste dans la vie. Peintres, sculpteurs, jeunes architectes ne sont pas équipés pour produire aujourd’hui les formes utiles et belles qui transforment le décor quotidien de notre vie. Leur pouvoir créateur est donc condamné à s’exercer dans la solitude de l’atelier et dans l’abstraction d’une recherche poétique isolée. L’Atelier A veut précisément donner une chance à ces créateurs, leur fournir l’occasion de produire des prototypes de formes, de participer à des programmes d’esthétique industrielle ou de décoration, d’élaborer des spectacles ou des environnements audiovisuels. »
Au total, près d'une cinquantaine d'artistes participent au projet.

Affiche de l'exposition
Page du catalogue
Page du catalogue
Page du catalogue

Principales expositions: 

Atelier A, la rencontre de l'art et de l'objet, Galerie du Via, Paris, du 1er octobre au 21 décembre 2003.

Textes fondateurs: 

Manifeste de l'Atelier A
Ami, l'Atelier A est une entreprise collective basée sur un acte de foi : la nécessaire insertion de l'artiste dans la vie. Peintres, sculpteurs, jeunes architectes ne sont pas équipés pour produire aujourd'hui les formes utiles et belles qui transforment le décor quotidien de notre vie. Leur pouvoir créateur est donc condamné à s'exercer dans la solitude de l'atelier et dans l'abstraction d'une recherche poétique isolée. L'Atelier A veut précisément donner une chance à ces créateurs, leur fournir l'occasion de produire des prototypes de formes, de participer à des programmes d'esthétique industrielle ou de décoration, d'élaborer des spectacles ou des environnements audiovisuels. L'Atelier A est ouvert à toutes les suggestions et à toutes les idées émanant des artistes dans tous les domaines du design, recherche opérationnel, décoration intérieure et extérieure, expositions, spectacles, cinéma, télévision. Les idées proposées font l'objet à l'Atelier A d'une étude préliminaire de mise au point sanctionnée par le dépôt d'un brevet au nom de l'inventeur. L'Atelier A se charge par la suite et selon les cas de l'édition, de la production ou de la réalisation du projet breveté. L'Atelier A est une équipe technique et administrative dont les activités collectives sont coordonnées par un artiste-peintre, François Arnal ; un critique d'art, Pierre Restany, participe à l'élaboration des programmes. L'Atelier A est à votre disposition pour tous les renseignements complémentaires concernant une éventuelle collaboration. L'Atelier A, janvier 1970.

Artistes associés: 

Roy Adzak, Arman, Jean-Paul Barray, Claude Bellegarde, Serge Benbouche, Olivier Boissière, Mark Brusse, Lourdes Castro, César, Janusz Chodorowicz, Maxime Defert, Eugénio Degani, Pierre Dmitrienko, Sara Holt, Alain Jacquet, Péter Klasen, Milva Maglione, Robert Malaval, Annette Messager, Philippe Pradalié, Jean-Pierre Raynaud, Pucci De Rossi, Jean-Michel Sanejouand, Jean-Marie et Marthe Simonnet, Hervé Télémaque, Bernar Venet, lannis Xenakis.

Courant, mouvement, lieu à rapprocher: